• Lucifer

     

    Prince Démoniaque.

     

    mByfvTveSItBBm_Q4bPNcIQ

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quand Dieu créa les anges, il dota l'un d'entre eux, un  séraphin, dont le nom était Lucifer , nom qui signifie " porteur  de Lumière " d'être au sommet de la hiérarchie angélique, il est  le chef incontesté de cette cour qui se presse, émerveillée,  autour de l'insondable pénombre où se cache Dieu. Brûlant  d'amour, il répercute la lumière divine sur les autres Anges,  leur révélant, par son intelligence sublime et inégalable, les  secrets divins qu'il est le seul à comprendre tout à fait.

     

    lucifer
     
     
     
     
     
    En créant les Anges, Dieu a façonné des êtres totalement spirituels , au contraire des animaux et de l'univers général qui constitue sa création matérielle. Ce faisant, il a donné vie a des choses incapables de connaître Sa présence, concept que les Anges ont du mal à saisir. Puis Dieu passa à l'étape suivante, il insuffla la vie à un être hybride, un être capable de s'élever vers les sphères célestes mais prisonnier de son corps de chair : l'homme. Et pourtant, tout comme les Anges, il est à l'image de Dieu.
    Les Anges s'étonnent et doutent de la survie de cet être aussi étrange, mais Dieu continue son oeuvre devant Sa cour sidérée : il est vrai que la matière entraînera l'homme vers le bas mais son âme lui permettra de s'élever, aidée par Dieu, Il se fera homme et s'unira à l'homme pour qu'ils ne fassent plus qu'un. Les Anges s'écrient : ce Dieu, se faisant homme, deviendrait inférieur aux Anges !
     
     
    Le plus choqué d'entre eux est Lucifer, il lui semble soudain que sa science de Dieu, qu'il savait incomplète, est en réalité dérisoire, voire inexistante. C'est alors que surgit une invraisemblable pensée qu'il tente de repousser : et si Dieu était dans l'erreur, et lui, Lucifer, dans la vérité ? Près de lui, un autre Séraphin, Michaël, s'interroge, mais il projette vers son frère des images d'apaisement, de confiance et d'abandon , il lui ordonne de ne pas chercher à comprendre mais d'accepter. Mais Lucifer rejette les pensées de son ami, n'est-il pas le plus intelligent de tous les Anges ?
     
     
    Alors que dans le cœur du Séraphin le doute s'installe, voici qu'apparaît une femme, une simple fille des hommes que l'on appelle " Mère de Dieu ", accompagnée de Dieu fait homme. " Voici votre Seigneur et voici votre Reine, annonça Dieu, prosternez-vous devant eux. " Comment, lui, si grandiose peut-il adorer des êtres aussi inférieurs ? Pourquoi Dieu ne l'a-t-il pas choisi lui, créature la plus parfaite, pour cette union hypostatique ? Il refuse donc d'adorer.
     
     
    Et voici une alternative qui se présente à lui : la liberté. En effet, Dieu ne force personne à L'aimer, la liberté c'est pouvoir prétendre se passer de Lui. Lucifer sait que ça lui est impossible, ce serait le pire des châtiments car sa nature, en tant que Séraphin, c'est d'aimer, renoncer à Dieu serait renoncer à cet assouvissement de l'amour qui est sa raison d'être. Michaël le prie d'adorer mais cet amour inconsidéré de son frère pour Dieu et ses créatures grotesques lui paraît soudain odieux et les deux séraphins ont dû mal à masquer leur débat aux anges inférieurs qui se mettent à douter : faut-il adorer ou non ? Michaël se prosterne devant Son Créateur, imité par une grande partie du corps céleste mais les autres hésitent, Lucifer est leur prince, il se voit lui-même magnifique, incomparable, comment pourrait-il, lui, se prosterner devant la matière ? Jamais ! Il sait qu'il devrait pourtant obéir mais le faire le pousserait à renoncer à ses droits, à savoir la Beauté, la Perfection, la Grâce, la Sainteté. Lucifer ne se pense plus à travers Dieu, il se pense désormais à travers lui-même. Et il s'éblouit lui-même, se complaisant dans l'orgueil. Il s'aime et trouve la béatitude en lui-même, il n'a plus besoin de Dieu.
     
     
    Mais il a oublié de qui il tenait ses dons et pouvoirs et les ténèbres vont tomber sur lui, il ne voit plus que sa laideur, qu'il dissimule aux autres, son intelligence est déviée…mais il ne peut revenir en arrière et il entraîne avec lui des milliers d'Anges qui ne voient pas son âme pervertie, ils sont tous engloutis par les ténèbres. On ne le nomme plu " beauté parfaite " ou " fils de l'aurore ",mais Prince des Ténèbres, Seigneur du mensonge…et ces titres ne lui déplaisent pas. Il décide de faire payer aux Hommes son erreur et jure que, tant que lui, Lucifer n'atteindrait pas le Bonheur dont il a été privé par leur faute, il en serait de même pour eux, il allait les traquer :à sa souffrance, s'ajoute une colère furieuse, une haine à la mesure de son amour d'autrefois, Dieu l'a trompé ! Il les a trop durement punis, Lucifer ne voit plus qu'en son Créateur un tyran et, aveuglé par sa terrible colère, il décide de jeter Dieu en bas de son Trône pour prendre sa place. Dieu ne réagit pas, il n'élimine pas Lucifer et le séraphin considère alors que sa victoire est imminente.
     
     
    Il s'avance vers le Trône, suivi de son armée, encouragé par l'inaction des anges de Dieu et se proclame l'égal de son Créateur. C'est alors qu'un cri ébranle les cieux : " Qui ose se prétendre l'égal de Dieu ? "hurle-t-on. Michaël (dont le nom en hébreu signifie " Qui comme Dieu ? ") se dresse entre Lucifer et le Trône Divin, le visage trahissant une sainte colère, lui pourtant pacifiste et miséricordieux, prêt à défendre Dieu, caché et invisible mais que Michaël voit, ce qui rend Lucifer malade de jalousie. Il scande sa question " Qui est comme Dieu ? ", encourageant ainsi les Anges fidèles à se battre à ses côtés. Et Lucifer se rend compte que ses légions sont bien moins nombreuses que celles de Michaël, la lumière qu'irradie celui qui était son ami le brûle, une brûlure atroce qui le dévore sans le détruire, rendant Lucifer encore plus fou, il ne craint pas Michaël, il est supérieur à lui.
     
    Mais Lucifer a sous-estimé la puissance de l'union des Esprits de Dieu, tous les dons que Dieu a offert à ses Anges, la Lumière, l'Amour, la Vérité, la Beauté, la Justice…forment une infranchissable barrière , la splendeur de Dieu les repousse, les Anges rebelles reculent et Lucifer tombe, plus il chute, plus le désespoir, la haine et le désir de faire du mal grandissent en lui : il a perdu une bataille mais pas la guerre, le Ciel lui est fermé, il s'acharnera pour qu'il en soit de même pour l'homme.
     
    Paradise_Lost_12
     
     
     
     
     
     
     
    Nom de l'esprit qui préside à l'orient, selon l'opinion des magiciens Lucifer était invoqué le lundi, il se contentait d'une souris pour seule complaisance.
    On le prend souvent pour le roi des enfers, il commande aux Européens et aux Asiatiques.
    Il apparaît sous la figure d'un bel enfant et quand il est en colère, il a le visage enflammé mais cependant rien de monstrueux, il est l'un des grands justicier des enfers.
    Il est invoqué dans les litanies du sabbat.
     
     
    Lucifer_satan_by_dividedmind
     
     
     
     
    Sources:
    • dark-refuge.com
    • penofchaos.com
    • grimoiredusage.com

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :